picto

Poster une annonce

picto

Connexion

Ce dont j’ai le plus peur, c’est la peur. Mortehan (Bertrix), 10-11 septembre 2022

Publié le 31.08.2022

Lieu: Mortehan (Bertrix)

Pour réserver, voici le contact.

Spectacle gratuit mais inscription souhaitée au 0476/78.07.78 ;

ou via l’adresse : harmonie.jardon@ardenne-meridionale.be

Un spectacle hors du commun et gratuit qui tient compte de l’exceptionnel patrimoine humain et du paysage ardennais, est à découvrir à Mortehan. Le Parc naturel de l’Ardenne méridionale et le Centre culturel de Bertrix ont voulu soutenir cette création qui a pour thème général :  la mémoire, la vie et sa fragilité, l’angoisse de la mort qui doit inciter à vivre intensément.

Une création ancrée dans le terroir

Dans le vieux cimetière marin de Mortehan longé par la Semois, des artistes : les funambules de la Compagnie des Chaussons Rouges, un musicien (Toine Thys) et une plasticienne (Silvia Hatzl) vont créer sur le lieu : une chorégraphie, une musique, et une installation sculpturale éphémère, toutes inspirées par l’endroit et le savoir-être des habitants. Tout est imaginé in situ. Quel meilleur endroit que ce lieu de repos éternel pour s’interroger sur le mystère de la vie, sa fragilité et sa finitude. Les artistes sont de talentueux professionnels et le site lui-même vaut le détour. Ils ont intitulé leur nouvelle création : Ce dont j’ai le plus peur, c’est la peur !

Cimetière marin ©T.Meunier

Cimetière marin ©T.Meunier

Durant une semaine, du 5 septembre au 11 septembre, le public, local ou non, est invité à observer l’évolution de leur travail. Une représentation spécifique sera réservée à des écoles et à des habitants plus âgés :  le vendredi 9 septembre. Elle sera suivie par une rencontre intergénérationnelle et un échange avec les artistes. Ce jour-là, un débat sera organisé avec l’appui d’une modératrice spécialiste de la didactique (Anne Libert). C’est elle aussi qui a accompagné les artistes dans l’élaboration d’un dossier pédagogique mis à disposition des enseignants pour préparer cette rencontre.

Le samedi 10 et le dimanche 11, les spectacles seront destinés au grand public et joués à différents moments de la journée. Le samedi : à l’aube (à 6h30), au soleil de la fin d’après-midi ou vers le crépuscule (à 16h30 et 18h30). Le dimanche (à 11h) et l’après-midi (à 15 h). Les artistes évolueront dans différentes lumières naturelles et s’adapteront à l’évolution du climat.

Un spectacle pluridisciplinaire

Le musicien Toine Thys

Le musicien Toine Thys

Cie des Chaussons rouges©Audrey Marta

Cie des Chaussons rouges  ©Audrey Marta

Ces artistes sortent hors les murs du théâtre pour nous interroger sur la vie qui ne tient qu’à un fil sur lequel évolue le funambule bravant la mort.

Ces professionnels de l’art de la performance présenteront un spectacle vivant et très visuel, mêlant la grâce des funambules (Audrey Bossuyt et Marta Lodoli), les sculptures mouvantes et textiles de la plasticienne et les nouvelles sonorités du musicien de jazz explorant à cette occasion la voix grave de la clarinette basse et les effets électroniques. Derrière eux, la Semois bouillonnante et chantante ne s’arrêtera pas de couler (on l’espère).

L’art du funambule exprimera symboliquement la recherche d’équilibre que l’homme poursuit toute sa vie, les chemins de traverse qu’il prend parfois, ses allers et retours dans une vie qui finit toujours au cimetière.

Inscription souhaitée au 0476/78.07.78 ou via l’adresse : harmonie.jardon@ardenne-meridionale.be

Le parc naturel de l’Ardenne méridionale 

Le site de Mortehan

La Cie des Chaussons rouges propose ses traversées funambules dans des lieux insolites : friches industrielles, coins de nature sauvage, sites historiques…A l’issue de la crise sanitaire que nous avons tous vécu, elle voulait mettre en place un nouveau spectacle sur l’angoisse individuelle et collective de la mort.

©pnam

©pnam

Avec l’appui du Centre culturel de Bertrix et du Parc naturel de l’Ardenne méridionale, les artistes ont choisi le site du cimetière de Mortehan pour son patrimoine unique : des croix des 17e,18e et 19e siècles en schiste du pays, et la symbolique de la rivière.  Le Parc naturel rencontre ainsi ses missions de mise en valeur du territoire, de mise en relation avec le public local et intergénérationnel et l’organisation d’activités pour des publics fragilisés. Le Centre culturel de Bertrix a pour sa part favorisé les rencontres avec les écoles.

Mais revenons au site et au thème de cette création. La puissance symbolique du cimetière marin joue une place importante dans le spectacle. Ce patrimoine funéraire exceptionnel permet de façon originale et subtile, d’interroger le public sur la finitude de notre humanité, sur l’importance de vivre sa vie pleinement et jusqu’au dernier souffle. Assister à cette prestation tout en finesse nous aide à rencontrer la pensée du philosophe qui nous fait comprendre que le meilleur remède contre la peur de la mort c’est la confiance, l’espoir et la détermination dans l’action, comme le funambule pourtant confronté à la réalité de la chute.

©Claude Esselen

Et pour conclure (provisoirement) , lisons et relisons le message gravé sur une des croix du cimetière :

Passants, vous serez un jour ce que nous sommes et nous avons été ce que vous êtes. Vous pouvez ce que nous ne pouvons plus. Pensez-y bien.

A bon entendeur ! Profitons de ce spectacle qui s’annonce étonnant, et de plus est gratuit.

Les artistes :

La Compagnie des Chaussons rouges

L’artiste plasticienne Silvia Hatzl

Le musicien Toine Thys

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Archives