picto

Poster une annonce

picto

Connexion

Aralunaires 2022 : Arlon est une scène… de vie !

Publié le 17.04.2022

Lieu: Arlon

Les Aralunaires 2022 d’Arlon se tiennent du 27 avril au 1er mai. Au programme : Sopico, M I M I, Antoine Wielemans et bien d’autres. Mais derrière ce festival, se cache aussi des bénévoles motivés, prêts à ouvrir leurs portes le temps de deux journées. Focus sur le Lab : des concerts en canapé-live pas comme les autres… 

 

On ne s’attendrait pas à être reçu chez l’habitant lorsqu’on souhaite assister à de la scène. Et pourtant, à l’ombre des places publiques d’Arlon et de l’Entrepôt, où se tiennent la plupart des concerts des Aralunaires, plusieurs familles proposent leur salon, leur jardin ou leur pièce de vie pour boire un coup, prendre l’apéritif… et accueillir des artistes. De vrais concerts à domicile.

 

Bienvenue chez moi 

 

À la Maison des Voisins, c’est Nicolas Noblet qui invite. L’hôte connaît bien la tradition, pionnier en la matière : « moi je fais ça depuis la création du festival. On fait ça en famille, puisqu’on accueille le concert dans notre salon et notre salle à manger dans notre maison de ville juste à côté de l’Entrepôt. Je connais la salle de concert depuis que je suis tout petit, donc c’est une grande famille. » 

 

Chaque hôte a pour mission d’accueillir les artistes et leurs spectateurs comme il se doit. « C’est assez simple, explique Nicolas. On fait un peu de place, on pousse les meubles pour laisser la place aux musiciens. En règle générale, les organisateurs s’arrangent pour adapter les groupes en fonction de l’espace disponible. On s’occupe de la nourriture et des boissons pour les musiciens, qui arrivent un peu avant leur prestation. Libre à nous de distribuer des boissons au public ou non. Nous, personnellement, on prévoit à boire, un chapeau en guise d’urne et c’est parti ! Honnêtement, c’est pas très grand chez moi, mais je dirais qu’on peut vite se retrouver à une quarantaine de personnes. Puis on peut toujours écouter de devant, regarder par les fenêtres, boire une petite bière sur le trottoir… ça se passe assez naturellement. Globalement, chaque hôte fait comme il l’entend…  Ça se passe toujours très bien, ça circule pendant le concert, un peu avant, un peu après, et les gens sont civilisés, donc l’ambiance est agréable. »

 

De la famille, le temps d’une nuit 

 

Au-delà des bénévoles que le Lab nécessite, les Aralunaires permettent aussi de mettre en relation des hôtes et des artistes, pour développer un lien un peu plus intime avec eux. « Parfois, ils logent même à la maison, continue Nicolas. C’est toujours très convivial. Il y en a même certains qu’on va revoir en concert, en Allemagne ou en Hollande, ou qui reviennent nous dire bonjour sur la scène de l’Entrepôt. »

 

 

Nicolas a bien l’habitude d’accueillir des artistes. En 2011, c’était le groupe DŸSE…

 

Canapé-live 

 

Cette année, le festival propose d’ailleurs via sa communauté de camper dans Arlon. Un petit plus pour agrandir la famille arlonaise. « Chez nous ça pourrait être une possibilité, songe Nicolas. Un coin de canapé se libère toujours ! Les Aralunaires, c’est une grande famille. C’est très convivial et ça permet de souder les liens entre voisins, les gens se visitent l’un l’autre et on a cette envie commune de partager la musique. Avec la levée des restrictions, c’est un peu comme une famille séparée qui se retrouve… c’est vraiment cet esprit-là qui domine. »

 

Illustration : Sébastien Cuvelier

 

De son côté, Catherine Arnold a sauté le pas : « on est partis sur l’idée de mettre un camping-car dans l’allée de garage. D’autre part, on a mis notre pelouse en proposition. » La commerçante a aussi rejoint la grande famille. « Les Aralunaires, je les ai accueillis plusieurs fois dans mon magasin dans le cadre du festival en ville. Maintenant j’ai mon fils dans l’organisation, donc ça aide à s’impliquer un petit peu plus. Je suis commerçante en centre-ville et je suis présidente de l’association de commerçants, donc ce genre de manifestations sont à soutenir. Ça amène des gens en centre-ville et ça amène Arlon à se faire connaître. »

 

Pour s’inscrire en tant qu’hôte, rien de plus simple : « suffit de s’inscrire sur le site et de mettre sa description. Si j’ai su le faire, affirme Catherine,  c’est que c’était facile ! »

 

Nicolas vous accueille chez lui samedi 30 avril à partir de 13h30, pour le concert de Slamino… et boire un petit verre. Catherine et sa maman, quant à elles, proposent toujours leur emplacement. Toutes les infos sur https://www.aralunaires.be.



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Archives